La start-up WITTYFIT lance une plateforme web pour mesurer le bien-être des salariés

La première plateforme digitale de mesure du bien-être au travail des salariés en temps réel, WITTYFIT, a été lancée aujourd’hui par une start-up française.
Sur cette plateforme en mode SAAS (software as a service), les salariés indiquent en quelques clics leur niveau de bien-être physique (sommeil, nutrition, activité physique etc.), psychologique (stress, moral, etc.) et comment ils se sentent dans l’entreprise (niveau de reconnaissance, ambiance de travail etc.). Les résultats sont anonymes.
Ils sont consolidés et restitués à chaque manager sous la forme de graphiques identifiant en temps réel les points forts et points faibles de la qualité de vie dans son service.
Pour chaque branche de l’entreprise, des résultats par classe d’âge, type de poste, site géographique ou ancienneté, sont restitués à la direction, identifiant ainsi les problématiques transverses.

La plateforme WITTYFIT s’appuie sur une méthodologie et des programmes de prévention développés en collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire de Clermont Ferrand et un comité scientifique composé d’experts de la médecine du travail.

Thomas Cornet et Samuel Dewavrin, fondateurs de WITTYFIT, déclarent « WITTYFIT est l’outil le plus complet pour piloter le bien-être des salariés et aider les managers dans l’animation des équipes. Il monitore en temps réel les trois piliers de la qualité de vie au travail : le bien être physique, psychologique et au travail ».

La solution WITTYFIT permet d’orienter et de valider les actions Qualité de Vie au Travail des entreprises, réduisant ainsi l’absentéisme, le présentéisme et le turn-over.

«L’engagement des équipes est aujourd’hui un facteur de succès essentiel sur le plan humain et économique. Une étude de l’EU-OSHA – L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail– publiée en 2011 a montré que chaque euro investi dans la qualité de vie des salariés générait quatre euros de revenu.».

img2img1

Télécharger le communiqué de presse en version PDF